Qui sommes-nous ?

C’est quoi l’ULIS ?

Qui sont les AESH?

Quels est l’objectif des AESH ? Ils ont pour mission de favoriser l’autonomie de l’élève en situation de handicap, qu’ils interviennent au titre de l’aide humaine individuelle, de l’aide humaine mutualisée ou de l’accompagnement collectif. Les AESH sont des agents contractuels de l’État recrutés par contrat de droit public. Leur contrat, d’une durée de trois ans, est renouvelable uneLire la suite « Qui sont les AESH? »

Quel est notre public, qui sont nos élèves?

Les élèves scolarisés au titre des ULIS présentent des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, des troubles envahissants du développement (dont l’autisme),  des troubles des fonctions motrices, des troubles de la fonction auditive, des troubles de la fonction visuelle ou des troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladiesLire la suite « Quel est notre public, qui sont nos élèves? »

Retour de 2 stagiaires AES sur le dispositif ULIS du lycée Helene Boucher

Aurélie et Augustin, deux stagiaires qui suivent une formation d’Accompagnement Educatif et Social, terminent leur stage de 3 mois sur le dispositif ULIS et nous font part de leur expérience :

« Nous sommes arrivés sur le dispositif en Mars 2021 pour un stage d’environ 3 mois. Pour nous c’était une découverte car nous n’avions jamais travaillé au contact de lycéen et nous ne connaissions pas du tout le système du lycée professionnel. Nous avons été agréablement surpris par l’accueil que nous a réservé l’ensemble du dispositif ULIS , en effet malgré notre position de stagiaire  , on nous a directement mit dans le bain en nous attribuant des missions d’accompagnement. »

Augustin, avait déjà effectué un stage dans un dispositif ULIS en école a primaire et constate :

« L’accompagnement en Lycée et en école primaire est très différent, je ne m’attendais pas à un changement aussi radical. En école primaire, les enfants venaient sur le dispositif et y travaillaient la plupart du temps contrairement au lycée où nous accompagnons les élèves toujours dans leurs classes. Les objectifs sont aussi très différents avec cet finalité professionnelle et de nombreux stages a effectué. On est amené a travaillé avec beaucoup d’intervenants entres les différents profs et les lieux de stages. J’ai par contre retrouvé ce que j’avais déjà expérimenté en école primaire, la difficulté de trouver la juste façon d’accompagner l’élève, c’est-à-dire de ne pas faire à la place ni de laisser l’élève dans une situation qu’il le mettrait en échec. »

A contrario Aurélie n’avait aucune expérience dans l’accompagnement en milieu scolaire :

« Ma plus grosse crainte se portait sur l’approbation que les élèves allaient avoir ou non quant à ma présence à leur côté. Il n’est en effet pas forcément facile d’accepter la présence d’un accompagnant en classe, qui plus est s’il stigmatise l’élève sur son handicap qui n’est pas toujours identifiable de prime abord. A cet âge où l’attention se porte facilement sur l’apparence de surcroît.  Sur ce point je fus assez vite rassurée, ceux sont généralement des élèves habitués à cette relation particulière qui m’ont fait une place dans leur parcours. D’ailleurs si je devais résumer mon rôle, je le définirai comme un jeu d’équilibriste, en effet il est tout le temps question de réussir à doser correctement ses accompagnements, il s’agit d’être présent en amenant un repère fiable et stable, tout en restant discret. Permettre de développer l’autonomie sans faire à la place de l’autre… »


Follow My Blog

Get new content delivered directly to your inbox.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :